Abonné

Châteauroux lutte contre la vacance des logements anciens

Nathalie Da Cruz
Châteauroux lutte contre la vacance des logements anciens

Châteauroux

© Adobe

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Face à la vacance des logements anciens, Châteauroux Métropole a choisi un arsenal aussi contraignant qu’incitatif.

«Les maisons et pavillons partent très vite, nous commençons à en manquer », constate, satisfait, Gil Avérous, réélu maire et président de Châteauroux Métropole. En revanche, les maisons berrichonnes du centre ancien font partie de ces logements désespérément vides. « Les fenêtres y sont petites, elles n’ont ni garage ni jardin, et doivent être rafraîchies en profondeur », admet l’édile castelroussin.
Près de 16 % des logements sont vacants à Châteauroux. Comment agir ? Une opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) arrive à échéance et va être renouvelée. Par ailleurs, depuis plusieurs années, l’opération « façades » offre jusqu’à 4 000 euros de subvention aux propriétaires d’immeubles ou de maisons situés dans le périmètre du site patrimonial remarquable.

Fin des aides à l’accession

En parallèle, grâce au plan Action cœur de ville, une OPAH-RU se met en place, d’une portée plus globale qu’une OPAH classique. « Nous initions par ce biais une nouvelle politique de l’habitat. Les subventions pour l’accession à la propriété vont disparaître fin 2020. Le plan local[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS