Abonné

« Cette loi va sécuriser les élus victimes d’agression »

« Cette loi va sécuriser les élus victimes d’agression »

Nathalie Delattre, sénatrice (RDSE) de Gironde

© ND

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Dans un entretien à la Gazette, la sénatrice (RDSE) de Gironde, Nathalie Delattre, se félicite de l'adoption parlementaire de sa proposition de loi qui permet aux associations d’élus de se porter partie civile pour tout élu victime d’agression. La loi sera promulguée dans 30 jours. Un signal fort.

Après le Sénat à la mi-novembre, votre proposition de loi concernant les agressions d’élus a été adoptée à l’unanimité à l’Assemblée nationale le 18 janvier. C’est une victoire ?

Oui ! Car le texte a été adopté à l’unanimité, mais surtout en conformité. Ce point me préoccupait, mais les amendements proposés n’ont pas été retenus. Après publication au Journal officiel, la loi va s’appliquer, sans avoir à passer par un décret d’application. Il est rare que cela aille aussi vite. Je suis donc pleinement satisfaite.

Cette loi est très attendue, notamment par l’Association des maires de France (AMF). C’est un texte avec des dispositions très concrètes, mais qui revêt aussi une importance symbolique. Cette loi va contribuer à restaurer le respect de la République.

Pourquoi vous êtes-vous battue pour cette loi ?

Les agressions d’élus, qu’elles soient verbales ou physiques, se multiplient. Nous avons[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Le risque pénal des acteurs publics locaux à la loupe

Le risque pénal des acteurs publics locaux à la loupe

Chaque année, l’observatoire de la Smacl fait le point sur le risque pénal des élus et des fonctionnaires territoriaux. Son édition 2022, rendue publique le 16 janvier, démontre que les acteurs publics locaux, notamment les élus,...

17/01/2023 | MandatOn a lu pour vous
Climat : quand la formation des élus doit faire d’urgence sa transition

Climat : quand la formation des élus doit faire d’urgence sa transition

La formation des élus locaux, un non-recours massif

La formation des élus locaux, un non-recours massif

Didier Migaud : « Les élus locaux sont plus exposés aux lobbys que les élus nationaux »

Didier Migaud : « Les élus locaux sont plus exposés aux lobbys que les élus nationaux »

Plus d'articles