Caroline Cayeux quitte le Gouvernement, remplacée par Dominique Faure

Aurélien Hélias
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Caroline Cayeux quitte le Gouvernement, remplacée par Dominique Faure

© DR et Mylene Deroche/IP3

C’est la déclaration de son patrimoine, jugé sous-évalué par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qui a poussé la ministre déléguée chargée des collectivités territoriales à présenter sa démission. Elle est remplacée par Dominique Faure, jusque-là déjà chargée de la ruralité.

 

Caroline Cayeux au Gouvernement, c’est fini. Moins de cinq mois après sa nomination le 4 juillet dans le Gouvernement Borne 2 au portefeuille des collectivités territoriales, sous la double houlette du ministre de l’Intérieur et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, l’ancienne maire LR de Beauvais, « à sa demande », a vu le président de la République mettre fin à ses fonctions, a annoncé l’Elysée par communiqué vers 13h ce lundi 28 novembre.

Un patrimoine sous-évalué selon la HATVP

La suite de l’affaire sur les propos homophobes qu’elle avait tenus en 2013 et qu’elle avait confirmés en juillet dernier, avant de se rétracter devant le tollé provoqué quelques jours plus tard ? Il n’en serait rien.

Sur son compte twitter, Caroline Cayeux évoque un différend persistant avec la HATVP, la haute autorité jugeant sa déclaration de patrimoine « sous-évaluée. J’ai donc bien évidemment tenu compte de ses observations et me suis alignée sur ses observations par un courrier du 21 novembre. En dépit de cela, la HATVP persiste à mettre en doute ma sincérité. Dans ce contexte, il m’a semblé préférable de démissionner afin de ne pas gêner l’action du Gouvernement ». Sans plus de précisions, d’autant que la HATVP, de son côté, ne devrait pas communiquer avant demain.

Ruralité et collectivités ne font plus qu'un

Conséquence, c’est Dominique Faure, l’actuelle secrétaire d'Etat chargée de la ruralité auprès du ministre de la Cohésion des territoires, qui reprend le portefeuille délégué aux collectivités. Dominique Faure hérite également de la double tutelle qui était déjà celle de Caroline Cayeux, qui répondait tant au locataire de la Place Beauvau, Gérald Darmanin, qu’à Christophe Béchu.

En 150 jours, Caroline Cayeux n’aura eu que peu de temps pour peser sur l’agenda territorial du Gouvernement, si ce n’est en obtenant de Bercy, avec Christophe Béchu, une rallonge de 320 millions d’euros pour la Dotation globale de fonctionnement et en consolidant le financement d’un acte 2 du programme Action Cœur de ville pour les cinq années à venir. Un programme qu’elle avait obtenu de l’exécutif quelques années auparavant, quand elle était encore présidente de l’association Villes de France - Gil Avérous lui a depuis succédé -  et maire de Beauvais où elle n’est plus aujourd’hui que conseillère municipale depuis sa démission de l’exécutif municipal le 31 août dernier.

Le 23 août dernier, Caroline Cayeux avait également dû abandonner la présidence de l'Agence nationale de la Cohésion des territoires, occupée transitoirement par le président de l'Association des maires ruraux Michel Fournier, avant renouvellement du poste en janvier prochain.

Recevez vos newsletters gratuitement

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Le mal-logement accru par les difficultés à réguler le marché immobilier

Le mal-logement accru par les difficultés à réguler le marché immobilier

Selon le rapport 2023 de la fondation Abbé-Pierre, le mal-logement s’enkyste en France. Les crises successives – sanitaire, énergétique, économique - aggravent la situation. En parallèle, les prix de l’immobilier sont en hausse...

01/02/2023 | SocialPauvreté
Eau et assainissement : les collectivités confrontées à un mur d’investissement

Eau et assainissement : les collectivités confrontées à un mur d’investissement

Grand âge : comment enrayer le cercle vicieux des tensions de recrutement dans le médico-social

Grand âge : comment enrayer le cercle vicieux des tensions de recrutement dans le médico-social

Contrat d’engagement républicain : de maigres résultats pour un usage très politique

Contrat d’engagement républicain : de maigres résultats pour un usage très politique

Plus d'articles