Abonné

Brider l’Etat pour mieux libérer les collectivités, la décentralisation rêvée des sénateurs PS

Aurélien Hélias
Brider l’Etat pour mieux libérer les collectivités, la décentralisation rêvée des sénateurs PS

Jérôme Durain, Patrick Kanner, Eric Kerrouche et Jean-Pierre Sueur le 23 juin au Sénat

© @senateursPS

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Plutôt que de s’atteler à un énième mercato des compétences entre les différents niveaux de collectivités, le groupe PS au Sénat souhaite évacuer l’Etat du terrain de jeu, hors compétences régaliennes. De quoi doper selon lui les politiques publiques locales et inciter les collectivités à collaborer entre elles.

Volonté d’Emmanuel Macron d’ouvrir « une page nouvelle donnant des libertés et des responsabilités inédites » aux acteurs locaux, offensive de la majorité sénatoriale en faveur des départements, appel des associations d’élus à renforcer le « couple maire-préfet »… on ne compte plus les initiatives –ou les déclarations- favorables au renforcement des pouvoirs locaux en cette période de campagne pour les municipales… Le groupe PS au Sénat n’est pas en reste puisqu’il défendra jeudi au Palais du Luxembourg une résolution en faveur « d’une nouvelle ère de la décentralisation ».

« L’ambition est double : tracer un cadre intellectuel clair sans pour autant assister à un concours Lépine permanent de la répartition des compétences », ambitionne le patron du groupe socialiste, Patrick Kanner (Nord). Le sénateur Jérôme Durain (Saône-et-Loire) veut se garder d’un « énième nouvel[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS