Abonné

Brexit : quatre ans durant, Calais a préparé ses adieux

Aurélien Hélias
Brexit : quatre ans durant, Calais a préparé ses adieux

File de camions à Calais à l'approche du tunnel sous la Manche

© Adobe Stock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Le 31 décembre dernier, à minuit, le Royaume-Uni quittait officiellement l’Union européenne. Un divorce auquel la région des Hauts-de-France se prépare depuis plus de quatre ans. Objectif : éviter le chaos à la frontière et transformer la séparation en opportunité.

«C’est un privilège pour moi ! » Le 1er janvier 2021, Toma Moise, chauffeur roumain, est le premier à franchir la frontière au volant de son camion. Après 47 ans de vie commune, le divorce entre le Royaume-Uni et l’UE est désormais consommé. Une séparation à laquelle se préparaient les Hauts-de-France depuis plus de quatre ans. Rewind. Le 24 juin 2016, l’Europe se réveille avec la gueule de bois : près de 52 % des Britanniques ont décidé de dire « good-bye » à l’Europe. Une véritable gifle pour les partisans du « remain » dont les sondages prédisaient la victoire. Pour les 28 aussi, c’est la stupéfaction. L’onde de choc se propage jusqu’aux marchés financiers : à Paris, le CAC 40 perd 5 % tandis que le FTSE à Londres et le DAX à Francfort baissent de 10 %. Au petit matin, le visage grave, David Cameron annonce sa démission. Neuf mois plus tard, Theresa May, Première ministre, enclenche officiellement le processus de sortie de l’UE. Débutent alors de[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS