Abonné

Bimby, l’art de densifier en zones pavillonnaires

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
Bimby, l’art de densifier en zones pavillonnaires

Urbanisme, carte

© Flick-CC-L.Marzloff

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Pour endiguer le mitage des zones pavillonnaires, la démarche foncière « Bimby » propose de construire la ville dans les jardins, de façon organisée, en répondant tant aux intérêts des habitants que de la collectivité. C'est notamment un moyen de lutter contre l'émiettement de l'habitat dans les secteurs périurbains.

Bimby ? L’acronyme anglais de Build In My BackYard signifie, en français, « construire dans mon jardin ». Cette démarche a été retenue en 2009 par l’Agence nationale de la recherche dans le cadre de son appel à projets « Villes durables ». Son ambition : créer une « nouvelle filière de production de la ville » en zones pavillonnaires. Il s’agit d’accompagner la densification de ces espaces périurbains par trop éparpillés. En misant sur la rencontre d’intérêts convergents : d’un côté, des habitants prêts à diviser leur terrain pour mieux le valoriser sur le marché immobilier ; de l’autre, des collectivités qui veulent proposer une offre diversifiée de logements sans ajouter à l’étalement urbain…

Parmi les habitants, certains diviseront leur parcelle, vendront leur maison et construiront sur la parcelle restante une maison plus petite, de plain-pied et adaptée à leurs vieux jours. D’autres[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS