Abonné

Bien-manger : Albi doit encore passer du discours aux actes

Bien-manger : Albi doit encore passer du discours aux actes

Agriculture, Gers

© Flickr/Renaud-Camus

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Les efforts de la mairie d'Albi ont été insuffisants jusqu'ici pour remplir son ambitieux objectif d'autosuffisance alimentaire. Pas d'alarmisme, tente de rassurer l'adjoint en charge du dossier qui compte notamment sur la restauration collective pour changer les pratiques de consommation des habitants.

Atteindre l’autosuffi­sance alimentaire. Ni plus ni moins. Tel est l’objectif un peu fou qu’a dévoilé la maire (DVD) d’Albi, Stéphanie Guiraud-Chaumeil, et son adjoint à l’agriculture urbaine, Jean-Michel Bouat, au prin­temps 2016. Où en est-on aujourd’hui cette ville de 49 475 habitants ? Le compte n’y est manifestement pas : depuis l’annonce municipale, un seul nouveau maraîcher s’est installé dans les environs. Et si elles amorcent une prise de conscience des consommateurs, les quelques parcelles cultivées par des associations (« Albi ville comestible », « Jardinons », « Incroyables jardiniers », des étudiants ou des parents d’élèves et leurs enfants, dans le centre-ville, les quartiers prioritaires ou les écoles, ne peuvent évidemment pas être syno­nymes de relocalisation de la production agricole vu leur faible volume de production. Cruel, mais logique.

« La mairie n’a pas de baguette magique. Acquérir le[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS