Abonné

Béatrice Delpech : « Nous voulons de nouveaux modes de contractualisation avec les élus »

Agnès Thouvenot
Béatrice Delpech : « Nous voulons de nouveaux modes de contractualisation avec les élus »

contrat-signature-phovoir-150x150

© Phovoir

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Déléguée générale de la Conférence permanente des coordinations associatives (CPCA) depuis 2010, juriste de formation, Béatrice Delpech a été chargée de formation dans plusieurs réseaux associatifs et au Conseil économique, social et environnemental (CESE). La CPCA regroupe 16 confédérations en France (600 000 associations). Elle a formulé avec France Active 6 propositions pour conforter les réseaux associatifs, notamment sur le plan financier.

Le Courrier : La crise et la baisse des financements publics affectent-ils les associations ?

Béatrice Delpech. Oui, l’inquiétude est partagée et transversale. Quel que soit la taille ou le secteur dans lequel elles évoluent, les associations sont concernées par une baisse des financements publics. A la fois en volume - les montants des subventions diminuent - mais aussi dans la méthode : le recours à la commande publique au détriment de la subvention s’accentue. Ces changements ont des impacts très forts sur les projets des associations. L’une des raisons invoquées est le respect de la réglementation européenne relative aux aides d’Etat. Or, contrairement aux idées reçues, la législation européenne n’interdit pas la subvention, elle l’encadre.

– L’association exécute ou[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS