Abonné

« BBC rénovation » : des critères toujours plus ambitieux pour la mise à niveau énergétique

Aurélien Hélias
« BBC rénovation » : des critères toujours plus ambitieux pour la mise à niveau énergétique

Isolation énergétique des bâtiments

© Adobe stock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Les critères du label ont été revus par Effinergie pour inciter les maitres d'ouvrage à davantage travailler sur la qualité de l'enveloppe de chaque bâtiment au bénéfice de la plus grande optimisation énergétique des bâtiments. Mais la question des bâtiments patrimoniaux constitue un défi supplémentaire.

Douze ans après une première mouture, Effinergie revoit les critères de son label « BBC rénovation » dont l’objet est de valoriser les opérations ambitieuses. Très utilisés par les régions quand elles financent des travaux, les critères du collectif sont plus nombreux depuis le 1er octobre. Le seuil de consommation reste de 80 kWh/m²/an en énergie primaire, un chiffre modulé selon la zone climatique afin de tenir compte de la température extérieure moyenne.

Isolation écologique en ouate de cellulose

Plusieurs exigences ont en revanche été durcies pour inciter les maîtres d’ouvrage à davantage travailler sur la qualité de l’enveloppe de chaque bâtiment, son imperméabilité ou sa ventilation. Avec entre autres « des mesures de qualité d’air à visée pédagogique », décrit Angélique Sage, responsable technique de l’association. Avoir une idée des concentrations de CO2, de benzène ou de formaldéhyde est[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Kiné et maire, Jérôme Lefèvre soigne les maux de Commercy

Kiné et maire, Jérôme Lefèvre soigne les maux de Commercy

Haut-lieu du mouvement des Gilets Jaunes qui a fini par s'essouffler ici comme ailleurs dans l'Hexagone, Commercy (Meuse) souffre toujours autant, trois ans plus tard. La colère reste palpable : baisse du pouvoir d’achat, habitat...

Entre déserts médicaux, une concurrence qui ne dit pas son nom

Entre déserts médicaux, une concurrence qui ne dit pas son nom

L’intelligence artificielle, révolution contestée de la vidéosurveillance

L’intelligence artificielle, révolution contestée de la vidéosurveillance

Fanny Lacroix, la relève rurale

Fanny Lacroix, la relève rurale

Plus d'articles