Abonné

Aux collectivités de réinvestir vite... et d'en finir avec les grands projets superflus

Soutra

Sujets relatifs :

, ,
Aux collectivités de réinvestir vite... et d'en finir avec les grands projets superflus

Finances Investissement

© Flickr-TaxCrédits

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Méfiants vis-à-vis des plans de relance « à l’ancienne », des élus militent pour faire émerger un nouveau paradigme de l’investissement public local. Leur souhait ? Maximiser son impact social et territorial.

Et si la crise sanitaire mettait fin au règne des maires bâtisseurs ? L’hypothèse, a priori saugrenue, circulait dans l’air bien avant le covid-19. Nombre de candidats aux municipales - successivement bousculés par la crise des Gilets jaunes, puis convertis à la sobriété écologique - donnaient déjà la priorité, en campagne, aux préoccupations du quotidien. Finis les grands projets d’équipements risquant de se transformer en futurs éléphants blancs, place aux opérations centrées sur les besoins réels des habitants : développement de l’accueil de la petite enfance, autonomie des personnes âgées, adaptation au réchauffement climatique, rénovation énergétique des logements, etc. Dans la même veine, des voix se font entendre aujourd’hui pour ne pas « relancer la machine à n’importe quel prix ». L’adage « quand le bâtiment va, tout va » disparaîtra-t-il dans le « monde d’après » ?

« Nous avons la culture des grands projets prestigieux en France, et le BTP a conservé cet esprit du beau, du visible. C’est[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS