Abonné

Au Carrefour de l’eau, le ministère de la Transition écologique teste une méthode participative

Au Carrefour de l’eau, le ministère de la Transition écologique teste une méthode participative

© Sylvie Luneau

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

C’est sur un nouveau format participatif que s’est tenue la première session de conférences organisée par le ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires au Carrefour des gestions locales de l’eau (CGLE) de Rennes. A la question ouverte « comment mieux intégrer les enjeux de l’eau dans l’aménagement du territoire ? », le ministère n’est pas venu apporter une réponse toute prête, mais surtout prendre le pouls des participants.

Signe des temps peut-être, pour la première fois dans l’histoire déjà longue (23 ans) du CGLE, le ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires disposait cette année d’une salle entière dédiée à ses conférences. Avec un premier atelier organisé sous une forme participative. « Nous sommes ici pour consolider notre doctrine d’intervention avec les territoires et pour construire avec vous. L’objectif est d’entendre les personnes qu’on n’entend pas d’habitude » a annoncé, d’entrée de jeu, Charles Hazet, adjoint à la sous-direction de la préservation et la gestion de l’eau.

La douzaine de participants à l'atelier, avec des profils très différents, s’est dont retrouvée autour d'une table : représentants de Nantes métropole, du SIAAP (Service[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Jeunesses : l'urgence de tracer un horizon

Jeunesses : l'urgence de tracer un horizon

A l'été 2021, le gouvernement dégainait son plan « 1 jeune, 1 solution » à base de compensation de charges pour les employeurs embauchant des moins de 25 ans, 100 000 nouvelles formations qualifiantes, le retour des contrats aidés...

01/12/2022 | SocialEmploi
Comment va fonctionner « l’amortisseur électricité » au 1er janvier 2023

Comment va fonctionner « l’amortisseur électricité » au 1er janvier 2023

En proie à l'ubérisation, les villes feront-elles plier les plateformes numériques et l'Etat ?

En proie à l'ubérisation, les villes feront-elles plier les plateformes numériques et l'Etat ?

En Touraine, une transition énergétique citoyenne

En Touraine, une transition énergétique citoyenne

Plus d'articles