Abonné

Après le "fiasco" des régionales, le Sénat veut tailler dans les prestataires avant la présidentielle

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
Après le

bulletins de vote

© Adobe

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

La commission des lois du Sénat a rendu, jeudi 22 juillet, son rapport sur les dysfonctionnements constatés lors des élections départementales et régionales de juin 2021. Un constat sans appel, qui selon les Sénateurs, devrait conduire le gouvernement à prendre rapidement des décisions pour préparer les scrutins de 2022.

« C’est un fiasco sans précédent » a tancé le président de la commission des lois du Sénat, Jean-Noël Buffet (LR, Rhône) en égrainant les manquements constatés au premier puis au second tour : « Adrexo  a ainsi estimé qu’au premier tour 5% des Français n’avaient pas reçu la propagande électorale pour les élections départementales et 7% pour les élections régionales, nous pensons que l’opérateur privé a sous-estimé ses défaillances ; quant à la Poste [ndrl : second prestataire choisi par le gouvernement sur ce marché public], elle juge que 9% des électeurs n’ont effectivement pas reçu la propagande dans les régions dans lesquelles elle était en charge de la distribution. Pour le second tour, les opérateurs ont évoqué une non-distribution atteignant 27% pour les élections départementales et 40% pour les élections régionales, voire 90% dans certains départements ! »

« Chronique d’un[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS