Abonné

Aménagements "santé-compatibles" : sur le terrain, des déclinaisons à doses homéopathiques

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
Aménagements

VeloNantesv2jpg

© Flickr CC by European Cyclists

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Du programme d’aménagement à l’immeuble, du mode de déplacement aux techniques de construction, les projets envisagés sous l’angle de la santé restent rares. Mais la prise de conscience progresse.

En France, le traitement urbanistique de la santé demeure superficiel. « Par petites touches, ici et là, à travers par exemple les écoquartiers », glisse le Suisse Marcos Weil (Urbaplan), l’un des rares urbanistes à participer à des congrès de médecine. « Par un urbanisme favorable à la santé, nous améliorons l’existant mais nous avons quand même cet héritage de 50 ans de planification qui ont séparé l’habitat des activités liées au mode de vie. Et qui, du coup, induisent des mouvements motorisés avec leur lot de pollution, de bruit, d’insécurité etc. »

Lire aussi : Charlotte Marchandise : « La santé est une ressource pour toutes les politiques, pas une contrainte »

L’entrée en matière peut prendre la forme d’un projet d’aménagement comme ce fut le cas à Strasbourg (voir ci-contre). Ou d’un programme de rénovation urbaine, à l’image de celui de Maurepas, quartier prioritaire du nord de Rennes (216 815 hab., Ille-et-Vilaine). « A l’époque, nous étions partis d’une école, sous l’angle de la pollution de[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS