Abonné

Adopter les objectifs, et acquérir l’expertise, du « zéro phyto »

Denis Solignac
Adopter les objectifs, et acquérir l’expertise, du « zéro phyto »

Objectif zéro phyto

© Flickr-CC-Janicek

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Pour préserver la santé des agents, la qualité de l’eau et bientôt pour respecter la loi, les collectivités apprennent à se passer des produits phytosanitaires de synthèse.

Article publié dans "Le Courrier des maires et des élus locaux", n° 282, septembre 2014

Passer au vert les espaces verts. L’objectif est clairement affiché. D’ici 2020, voire 2016, il sera interdit aux collectivités d’utiliser des produits chimiques de synthèse pour entretenir leurs espaces verts (lire notre encadré juridique). L’entretien de la voirie, des terrains de sports et des cimetières n’est pour l’instant pas concerné.

Trois leviers

Selon une enquête réalisée en 2009 par le centre technique national sur les espaces verts et le paysage urbain Plante & Cité, plus de 60% des villes de plus de 50 000 habitants sont déjà engagées dans un objectif de suppression de l’usage des pesticides. Et de nombreuses communes pionnières ont déjà réussi à franchir le pas avec succès (lire p. 55 : « Le cimetière est un Ecojardin »).

Cependant, leur expérience montre que la transition ne s’improvise pas et qu’elle exige du temps et une forte implication des élus et des agents. La plus grosse difficulté concerne la suppression des désherbants qui[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS