Abonné

A Loos-en-Gohelle, l’écologie solidaire au secours de la terre des gueules noires

Sylvie Luneau

Sujets relatifs :

, ,
A Loos-en-Gohelle, l’écologie solidaire au secours de la terre des gueules noires

Terrils du Nord-Pas-de-Calais

© Adobe/ Brad Pict

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Maire EELV depuis 2001 de Loos-en-Gohelle, Jean-François Caron, 61 ans, est aussi vice-président de la communauté d’agglo de Lens-Liévin. Elu au conseil régional en 1992, cet ancien kiné est aujourd’hui consultant en territoires et développement durable. Son projet vise à construire un système alimentaire démocratique. Il s’articule autour d’une association locale et des habitants. Objectif : développer une alimentation plus saine en activant les circuits courts et en faisant bouger les lignes du monde agricole.

Un îlot vert au milieu des terrils. Paradoxalement, c’est dans ce bassin minier dévasté par la crise, tant écologique qu’économique, qu’est sorti un projet exemplaire de développement durable. Loos-en-Gohelle est « le seul démonstrateur de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) sur la conduite du changement et a été la seule visite de terrain de la COP 21 », se réjouit son maire, Jean-François Caron. En moins de vingt ans, cet élu vert a transformé sa commune en laboratoire du développement durable.

Maire comme son père, Jean-François Caron a lancé de nombreux projets en actionnant tous les leviers. Premier signe extérieur : le toit de l’église est recouvert de panneaux[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS