Abonné

A Limoges, priorité au renouvellement urbain dans le centre ancien et aux pavillons en périphérie

Nathalie Da Cruz
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

A Limoges, priorité au renouvellement urbain dans le centre ancien et aux pavillons en périphérie

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Limoges métropole veut attirer de nouveaux habitants pour compenser une perte de population régulière depuis plusieurs années. Mais il faut aussi faire avec le désir des populations d’avoir un habitat individuel, maison mitoyenne ou pavillon avec jardin...

Territoire détendu, Limoges métropole aspire à attirer de nouveaux habitants pour compenser une perte de population constatée depuis plusieurs années. « Au-delà du seul fichier de demandeurs de logements sociaux, il nous faut capter des gens qui ne pensent pas à faire une demande », exposait Catherine Mauguien-Sicard, adjointe (LR) chargée de l’habitat et de la rénovation urbaine à Limoges, lors du dernier congrès HLM en septembre 2021. « Nous souhaitons attirer de jeunes actifs, des familles, mais aussi les “nomades numériques” du télétravail », poursuit l’élue.

Celle qui préside aussi Limoges Habitat détaille le programme des années à venir : « Nous avons 1 000 logements à démolir et 700 à reconstruire d’ici 2026, dans le cadre du nouveau Programme national de rénovation urbaine. » Les besoins ont été analysés : « Pour les familles, il faut de grandes typologies de logements, plutôt en première et deuxième couronnes ou dans les quartiers de rénovation[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Changer de regard sur la vieillesse, un enjeu d’autonomie et d’inclusion

Changer de regard sur la vieillesse, un enjeu d’autonomie et d’inclusion

La pyramide des âges ne ment pas. En 2040, les plus de 75 ans représenteront 15% de la population française. Tant mieux, nous disent des associations représentant les seniors, des chercheurs et des élus en charge des personnes âgées,...

Réforme des retraites : vent de colère dans les villes petites et moyennes

Réforme des retraites : vent de colère dans les villes petites et moyennes

Deux parlementaires chargés de doper les Maisons France services

Deux parlementaires chargés de doper les Maisons France services

La prévention, ce talon d'Achille des politiques du vieillissement

La prévention, ce talon d'Achille des politiques du vieillissement

Plus d'articles