Abonné

A Clermont-Ferrand, une brigade fait la chasse aux incivilités

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
A Clermont-Ferrand, une brigade fait la chasse aux incivilités

Brigade incivilités de Clermont-Ferrand

© ville de Clermont-Ferrand / capture vidéo

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Après une phase de communication, la brigade incivilités - proximité de la cité auvergnate verbalise désormais les auteurs de crachats, jets de mégots ou propriétaires de chiens non tenus en laisse, avec déjà quelques résultats.

Objectifs

Dans la foulée de son plan propreté de 2016, Clermont-Ferrand a créé en janvier 2018 une brigade incivilités et proximité, dotée de six agents de surveillance de la voie publique (ASVP). La ville a d’abord lancé une campagne de communication de septembre 2018 à janvier 2019, avec des messages un brin provocateurs affichés en ville et dans la presse locale : « 68 €, ce n’est pas le prix d’une cartouche, c’est le montant de l’amende pour un mégot jeté dans la rue », « 35 €, ce n’est pas le tarif du vétérinaire, c’est le montant de l’amende contre les déjections canines », etc. « Il fallait aussi prendre en compte les habitudes des habitants », et donc agir progressivement, selon Amandine Duzelier, cheffe de la brigade.
Une campagne de prévention assurée par les ASVP a suivi entre janvier et mars 2019. « A chaque constat d’infraction, on remettait un flyer avec les risques d’amendes encourus », détaille-t-elle. Au 1er avril, la ville s’est mise à verbaliser : 35 € pour jet[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS