Abonné

258 élus locaux à l’Assemblée nationale, inégalement répartis entre les groupes politiques

Aurélien Hélias
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

258 élus locaux à l’Assemblée nationale, inégalement répartis entre les groupes politiques

© Adobe / Danielle Bonardelle

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Presque la moitié des nouveaux députés disposent d’un mandat d’élu local. Une proportion qui varie toutefois de manière importante en fonction des groupes politiques et de la nature du mandat – municipal, départemental ou régional – détenu par l’heureux élu. Et pour une part d’entre eux, il faudra abandonner une fonction exécutive, maire, maire-adjoint ou vice-président d’intercommunalité ou de département. Radioscopie de ces nouveaux députés venus des territoires.

Au-delà de la quarantaine de maires qui rejoignent les bancs de l’Assemblée nationale, 45 % des heureux élus disposent d’un mandat d’élu local, 258 pour être exact selon les décomptes du Monde.  Ces conseillers municipaux, départementaux ou régionaux vont siéger sur les bancs de l’Assemblée durant la législature qui s’ouvre. Leur proportion varie beaucoup d’une couleur politique à l’autre de même que, au sein de ces bataillons, la part de ceux qui disposent d’un mandat exécutif, adjoint ou vice-président, qu’ils devront abandonner, non-cumul oblige. Les chiffres, groupe par groupe.

Un tiers des élus Nupes, mais avec peu de mandats exécutifs

Avec sa composante majoritaire issue de La France insoumise, peu ancrée dans les territoires, la Nouvelle union populaire[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Transports publics : moins d’usagers mais plus de dépenses contraintes

Transports publics : moins d’usagers mais plus de dépenses contraintes

Selon l’enquête réalisée par l’Observatoire des mobilités, l’utilisation des transports collectifs peine à retrouver son niveau d’avant la crise sanitaire. Certains usagers ont en effet opté pour l’autosolisme pendant la...

Franchises et succursales : comment les petites villes relèvent la tête

Franchises et succursales : comment les petites villes relèvent la tête

La voie vers une mobilité propre est encore semée d’obstacles

La voie vers une mobilité propre est encore semée d’obstacles

[Edito] Commerce : l'heure des grandes manœuvres

[Edito] Commerce : l'heure des grandes manœuvres

Plus d'articles