publicité

 

Réagir
Vacance commerciale 15/11/2021

Face aux fermetures des commerces ruraux, les acteurs locaux cherchent le remède

par Emilie Denètre
commerce fermé en territoire rural © Adobe stock

Comment freiner la déprise commerciale dans les territoires ruraux ? Pour les intervenants de la table ronde organisée le 10 novembre par commission de l’aménagement du territoire du Sénat, les solutions existent mais doivent être portées par tous les acteurs des territoires : de l’État aux élus locaux en passant par les habitants.

C’est ce qu’on appelle le poids du passé. Chacun à leur tour, les intervenants de la table ronde au Sénat ont livré en préambule des anecdotes sur qu’ils estiment être la faute initiale, comprendre certains choix d’aménagement du territoire faits par l’État depuis les Trente Glorieuses et qui ont conduit le commerce de proximité à dépérir. Cela commence par les « cars » Carrefour. Fabrice Dallongeville, maire de la petite commune de Auger-Saint-Vincent et président des maires ruraux (AMRF) de l’Oise, se souvient, enfant, d’avoir vu ses parents (commerçants de proximité) s’inquiéter à l’évocation d’un bus affété par l’enseigne qui allait permettre de « ramasser » des habitants dans un rayon de 20 km afin de les amener dans la grande zone commerciale pour y faire leurs courses.

La course à la ZAC

Du côté de Christian Martin, vice-président de la Confédération nationale de la boulangerie et boulangerie-pâtisserie française, ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous