publicité

 

Réagir
Entretien exclusif 09/11/2021

Emmanuel Todd : « La culture d’impuissance de l’Etat est responsable de l’appauvrissement général »

par Aurélien Hélias, Hugo Soutra
Emmanuel Todd, démographe et anthropologue © Oesatani CC BY-SA 4.0

Depuis qu’il a lié au début des années 1980 le vote des Français aux systèmes familiaux et aux orientations religieuses, les travaux d’Emmanuel Todd n’ont plus jamais cessé de convoquer des dynamiques territoriales. Pourfendeur de la mondialisation et de l’union monétaire, de la désindustrialisation du pays et de l’incurie des politiques et hauts fonctionnaires, le démographe et anthropologue déplore un Etat impuissant que seul un réveil citoyen appuyé par… les maires pourrait ranimer. Entretien vivifiant.

Progression linéaire de l’extrême droite, Gilets jaunes… Les élites nationales font face à une vague de défiance inédite depuis la crise sanitaire. Pourquoi faut-il y voir une nouvelle lutte des classes ?

J’ai longtemps expliqué l’hétérogénéité territoriale des votes par la diversité des systèmes familiaux et religieux, à la source d’une grande diversité des sensibilités politiques et culturelles dans nos territoires. Ce constat n’est plus opérant. Du moins, il est derrière nous : les différences de votes entre régions, ou le fait qu’il y ait eu des ronds-points occupés ici et pas ailleurs, ne tiennent plus tant aux mœurs locales qu’à la variation des niveaux de vie. L’Etat s’est progressivement privé de sa capacité à intervenir dans l’économie. Au nom d’une idéologie néolibérale visant à libérer le « marché » de l’emprise de la puissance publique, les classes supérieures ont organisé leur propre impuissance. Et ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous