publicité

 

Réagir
Mandat 05/10/2021

Octroi de la protection fonctionnelle des élus locaux : le Conseil d’Etat se montre souple

par Aurélien Hélias
Marianne © Adobe

Le 30 janvier 2015, le conseil municipal de Messimy-sur-Saône octroie à son maire et à ses quatre prédécesseurs la protection fonctionnelle. Une décision contestée sans succès par un conseiller municipal devant le tribunal administratif de Lyon en juin 2018 puis devant la cour administrative d’appel de Lyon en février 2019. Le Conseil d’Etat n’y a rien trouvé à redire, rejetant point par point l’argumentaire de l’élu contestataire.

Premier élément légitimant selon le Conseil d’Etat, dans sa décision du 5 juillet dernier, l’octroi de la protection fonctionnelle aux cinq maires : l’attribution de la protection constitue « une obligation lorsque l’agent fait l’objet de poursuites pénales ou d’une action civile, en l’absence de faute personnelle ».

Second satisfecit accordé : « la commune pouvait légalement accorder sa protect ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité