publicité

 

Réagir
Associations d'élus 16/09/2021

Campagne musclée à l’Association des maires de France

par Jean-Baptiste Forray
David Lisnard et Philippe Laurent © DR

Pour la première fois depuis des lustres, deux listes s’affrontent à l’AMF. Face au ticket David Lisnard (LR)-André Laignel (PS), soutenu par les « vieux » partis, Philippe Laurent s’appuie sur l'aile droite de la Macronie, ses adversaires soupçonnant son équipe d’être téléguidée par l’Elysée.

De mémoire de dirigeant de l’Association des maires de France, on n’a jamais vu ça. Si la gauche et la droite ne présentaient pas toujours le même candidat à la présidence du plus influent cercle d’élus du pays, elles faisaient toujours liste commune pour le bureau et le comité directeur. Rien de tel pour le scrutin qui aura lieu le 15 novembre 2021, à l’occasion du prochain congrès de l’AMF. Adoubé par le patron sortant François Baroin (LR), le candidat à la présidence David Lisnard (LR) forme bien un ticket avec l’actuel numéro 2 de l’association, le socialiste André Laignel (PS). Soutenu par l’appareil des Républicains, il peut aussi compter sur le concours de « l’équipe de France des maires » regroupée autour de la candidature d’Anne Hidalgo (PS) à la présidentielle et composée de Nadège Azzaz à Châtillon (Hauts-de-Seine), Mickaël Delafosse à Montpellier ou Jean-François Debat à Bourg-en-Bresse. Les édiles communistes ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous