publicité

 

Réagir
Aménagement du territoire 23/09/2021

Etat, collectivités : à chacun sa part pour amplifier l’exode urbain

par Hugo Soutra
VilleMoyenne2

Les métropoles ne se videront pas automatiquement, pas plus que les centres-villes encore fragiles des agglos intermédiaires ne deviendront naturellement leur antichambre… Le chantier auquel font face les élus désirant convertir les aspirations à l’exode urbain des citadins s’avère colossal. Opérer un tel bouleversement ne sera possible que si la puissance publique – Etat, collectivités – se coordonne un minimum.

Cet article fait partie du dossier:

L’aménagement du territoire bousculé par la crise sanitaire

voir le sommaire
Je t'aime, moi non plus. S'il y en avait besoin, la période actuelle souligne de nouveau l'ambivalence de la relation Etat-Collectivités. La crise sanitaire et économique, succédant à la crise sociale des Gilets jaunes, a finalement convaincu le gouvernement de maintenir un œil attentionné sur les petites et moyennes centralités. La plupart des associations d'élus ont, elles, mis leurs critiques vis-à-vis de l'exécutif en sourdine, bien conscientes que l'éventuelle généralisation du télétravail ne suffirait pas, seule, à déconcentrer les métropoles. Les représentants du bloc local savent pertinemment qu'ils auront besoin de concours extérieurs pour parvenir à leurs fins. Par exemple des départements et des régions, des agences d’urbanisme rattachées aux métropoles, voire de l'ANCT ou du Puca, pour appuyer l’émergence de coopérations territoriales et se porter garants du niveau de qualité des partenariats noués avec les grandes villes (voir e ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Sommaire du dossier

25 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité