publicité

 

Réagir
Associations d'élus 10/09/2021

De nouveaux fonds en faveur des petites villes… mais l’Etat gardera l’œil dessus

par Aurélien Hélias
Jean Castex aux assises des Petites villes (APVF) à Cenon (Gironde) le 10 septembre 2021 © @JeanCASTEX

Si le Premier ministre Jean Castex est venu annoncer une nouvelle enveloppe de 350 millions d'euros au bénéfice du programme Petites villes de demain, pas question pour l'Etat de perdre totalement la main sur le fléchage des fonds et autres dotations d'investissement... C'est ce qu'il a indiqué au président de l'APVF qui déplorait une contractualisation Etat-collectivités trop déséquilibrée. Explications.

Quelques heures avant de se rendre à Nantes pour annoncer, devant les élus des grandes villes réunis par France urbaine, une « rallonge » de 400 millions d’euros pour abonder l’appel à projets « mobilités » en faveur des transports collectivités des métropoles et grandes agglos, c’est avec une enveloppe d’un montant similaire que Jean Castex est venu prendre la parole à Cenon (Gironde) devant les élus des petites villes. 350 millions, pour être exact, qui prendront la firme d’un versement supplémentaire à la dotation de soutien à l’investissement local (DSIL). Cette somme abondera les Contrats de relance et de transition écologique (CRTE) signés avec les petites villes et bénéficiera uniquement à des projets de rénovation de leurs cœurs de ville. Aux maires « de choisir les projets : création de cinéma, de maisons sante, de maison France services, etc. », indique-t-dans l’entourage du Premier ministre.

Lire aussi : < ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous