publicité

 

Réagir
Parité 02/09/2021

Plus on s’approche du mandat de président, plus les hommes accaparent les fonctions exécutives

par Aurélien Hélias
Parité © HCEfh

Si la Direction générale des collectivités (DGCL) constate une progression de la proportion des femmes au sein des élus locaux, les fonctions exécutives restent prioritairement confiées à des hommes. Le différentiel est encore plus marqué pour la présidence des collectivités, surtout au sein des intercommunalités et des communes. Explications.

C’est indéniable : à force de lois mais aussi d’une féminisation pas à pas de la classe politique locale et des candidatures aux scrutins locaux, la part des femmes au sein de la classe politique locale progresse. Ainsi, 18 mois après les municipales 2020, la part des femmes parmi les élus municipaux atteint 42,4 % alors qu’elle plafonnait à 40 % au lendemain des scrutins 2014 et 33,0 % après les élections de 2001. La DGCL, dans une récente note sur le sujet,  observe également une progression de la féminisation, bien que moins forte, dans les intercommunalités, pourtant mauvais élève de la parité dans le secteur public local, depuis plusieurs mandats : la part des femmes membres des conseils communautaires est passée de 31,4 % en 2014 à 35 % au 1er janvier 2021.

Lire aussi :  Désormais cet article est accessible aux abonnés ayant souscrit

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous