publicité

 

Réagir
Relance 08/07/2021

Vers un redémarrage fragile de l’investissement public local au deuxième semestre 2021

par Aurélien Hélias
relance © adobe

Les résultats issus d’une étude commune La Banque postale – Fédération nationale des travaux publics (FNTP) laissent entrevoir une relance, dans cette deuxième partie d’année, des investissements des collectivités mis à mal par la crise sanitaire. Mais une certaine stabilisation devrait y succéder en 2022, du fait de plusieurs facteurs. Explications.

Cet article fait partie du dossier:

Les collectivités locales aux avant-postes de la relance économique

voir le sommaire
C’est une étape habituelle de chaque début de mandat : la baisse de l’investissement public local, le temps que les équipes élues à la tête des communes et intercommunalités apprivoisent leurs nouvelles responsabilités et lancent leurs projets d’équipements et plus largement d’investissements. Les 12 mois écoulés n’ont pas échappé à cette règle du cycle électoral mais de manière plus prononcée que lors des mandats précédents. En 2020, « la baisse des dépenses d’investissement, traditionnellement attendue en début de mandat municipal, a été particulièrement forte : - 7,5 % sur l’ensemble des dépenses hors dette, mais - 13 % pour les seules dépenses d’équipement », relève La banque Postale dans une note réalisée conjointement avec la Fédération nationale des travaux publics. Une chute de l'investissement qui avait par ailleurs été assez hétérogène sur le territoire, Désormais cet article est accessible aux abonnés ayant souscrit

Sommaire du dossier

39 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous