publicité

 

Réagir
Régionales 2021 06/07/2021

Nouveaux exécutifs régionaux : la prime aux maires

par La rédaction
François Grosdidier, maire (LR) de Metz et nouveau vice-président du Grand Est à l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation © Twitter François Grosdidier

Les premiers magistrats constituent l’ossature des exécutifs renouvelés le 1er juillet 2021. Des personnalités directement issues de la société civile parviennent cependant à tirer leur épingle du jeu. Et désormais se profile l'élection pour la tête de l'association d'élus Régions de France...

Cet article fait partie du dossier:

Régionales et départementales, le double scrutin de 2021

voir le sommaire

Dans une région plus grande que la Belgique, mieux vaut compter sur des relais de proximité. Telle est la philosophie de Jean Rottner (LR), reconduit dans un fauteuil le 1er juillet dernier à la tête du Grand Est. Au moment de dresser sa « short-list » de vice-présidents, l’ancien premier magistrat de Mulhouse a accordé la prime aux maires.

Le locataire de l’hôtel de ville de Metz, François Grosdidier s’occupe de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, son collègue à Reims, Arnaud Robinet, de l’attractivité, du tourisme et de la culture, son homologue de Charleville-Mézières, Boris Ravignon, de l’économie, des fonds européens et de la commande publique, son confrère d’Epernay, Franck Leroy, de la transition écologique… Au total, les édiles municipaux constituent les deux tiers de l’exécutif de Jean Rottner.

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’ancien premier adjoint de la cité phocéenne, Renaud Muselier (LR), joue aussi la carte « maire », s’appuyant sur l’homme fort de Nice, Christian Estrosi, qui garde son poste de président délégué (aux grands événements et chargé des relations internationales et de la francophonie).

Des révélations des municipales 2020

Renaud Muselier intègre, par ailleurs, dans son exécutif le jeune maire de Forcalquier David Géhant, 32 ans, qui l’an passé a fait tomber le fief de l’ancien ministre de l’Intérieur marcheur, Christophe Castaner. L’impétrant aura dans son escarcelle l’aménagement du territoire, l’aide aux communes et aux intercommunalités.

En Centre – Val de Loire, François Bonneau (PS) choisit de la même façon une révélation des municipales 2020, Carole Canette, qui a pris la mairie de Fleury-les-Aubrais (Loiret) à la droite. L’ex-principal de collège a confié les clés des lycées à la nouvelle venue.

Lire la suite sur le site de la Gazette des communes 

Régions de France: un nouveau président vendredi ?

C’est le 9 juillet que l’association Régions de France désignera son président pour le mandat 2021-2028, après une mandature où la présidence de l’association du quai de Grenelle fut partagée entre l’UDI Hervé Morin (2015-2019) et Renaud Muselier (LR) ensuite.

Huguette Bello (« Pour la Réunion », parti issu d’une scission du parti communiste réunionnais) ayant ravi l’Ile-Bourbon à la droite, huit régions sont désormais à gauche et sept à droite ou au centre-droit. Auxquelles s’ajoute la Corse, conservé par les autonomistes, et la Guadeloupe, conservée par Ary Chalus, membre d’En Marche. De quoi rendre l’élection à la tête de l’association incertaine…

Sommaire du dossier

57 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous