publicité

 

Réagir
Reportage / Départementales 2021 28/06/2021

David Lappartient, en mode contre-la-montre

par David Picot
David Lappartient, maire de Sarzeau et conseiller départemental du Morbihan © JEAN-PAUL TEILLET / LE COURRIER

En plus de ses mandats locaux en Bretagne, David Lappartient (LR) est également président de l’Union cycliste internationale (UCI). Du coup, chaque minute compte… Un œil sur le Tour de France qui a débuté le 26 juin, l'autre sur la présidence du conseil départemental du Morbihan qu'il brigue au lendemain d'élections qui ont vu l'union de la droite l'emporter largement dans le département et alors que le président sortant François Goulard ne se représentait pas. L'occasion de revenir sur ce jour de juin 2018 où David Lappartient jonglait déjà avec ses différentes casquettes d'élu local et de patron du cyclisme international.

Cet article fait partie du dossier:

Régionales et départementales, le double scrutin de 2021

voir le sommaire

[Article initialement publié dans le numéro de juin-juillet 2018]

08 h 35 – Tour de chauffe

Le dossier de 7-8 cm d’épaisseur qu’il porte en main annonce une journée dense. Ce lundi matin de juin, David Lappartient, 45 ans, vient de déposer ses filles à l’école. Son premier rendez-vous ? Une notaire qui a traversé la France pour s’installer dans cette ville qui compte 60 % de résidences secondaires. Le maire prend des notes et conseille aussi : loi littoral oblige, « il est préférable de réaliser des ventes sur permis de construire purgés de tout recours »… Enchaînement avec le représentant de la police municipale, « pour passer en revue les dossiers de la semaine » : radar pédagogique, aire des gens du voyage, ruches d’abeilles…

09 h 30 – Tour de France

« En général, je suis à Sarzeau les lundis, vendredis et samedis. Sinon, c’est Genève, siège suisse de l’Union cycliste internationale (UCI) qu’il préside depuis septembre 2017. Le temps est compté pour celui qui est aussi conseiller départemental. C’est dire si le bureau municipal du lundi est précieux. Ce matin, il est beaucoup question de vélo : de la Fête du Tour, mais aussi de la préparation de l’arrivée de la quatrième étape de la Grande Boucle, le 10 juillet. Clôture des débats vers 12 h 45 par Monsieur le maire et la lecture de ce courrier reçu d’une habitante, témoin de la divagation d’une… cane et de ses sept canetons !

14 h 00- Re-tour aux affaires

Le déjeuner est vite avalé avant d’attaquer un après-midi en forme de col de première catégorie. David Lappartient consacre d’abord une demi-heure à quatre infirmiers et infirmières en quête d’un local. « Je mets votre demande à l’ordre du jour du prochain bureau municipal. » La suite ? Un point avec le responsable du service urbanisme (cinq agents). « Nous délivrons environ1 400 actes par an. C’est plus que Vannes. » Ancien géomètre expert, le maire connaît les dossiers. « M. X, il l’a baissée sa clôture ? » « Le projet Y est repassé ? Très bien… »

15 h 00- Tour du Golfe

Direction Vannes, à 20-25 mn de Sarzeau. Le temps, pour David Lappartient de passer des coups de fil à son assistante à l’UCI, puis d’enfiler son cuissard de président du parc naturel régional (PNR) du golfe du Morbihan. Arrivée à la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) du Morbihan à 15 h 30. Au programme : les servitudes piétonnes le long des 365 km du littoral. « Notre ambition est que l’on puisse faire le tour du Golfe. » Pour l’heure, 232 km sont ouverts. Patrice Barruol, le directeur, apparaît partant « pour conduire un travail partenarial entre les acteurs du parc et de l’Etat ».

17 h 00- Tour de roues

Le parc, il en est également question lors du rendez-vous suivant au siège du PNR, le temps d’une conférence de presse sur la Fête du parc qui se déroule le samedi suivant. Un rendez-vous festif autour de la biodiversité. Et la Petite Reine n’est jamais très loin. « Il y aura un vélo-smoothie, glisse le chef de projet, aux journalistes, interloqués. Il suffira de pédaler pour avoir son smoothie. »

17 h 30- Tour de clé

David Lappartient redevient maire face au directeur départemental des finances publiques, toujours à Vannes. Ce dernier a souhaité l’informer de la fermeture au 31 décembre 2018, de la trésorerie principale de Sarzeau. « Rassurez-vous, je ne ferai pas partie de ces maires qui s’enchaînent aux grilles de leur centre des impôts. Je trouve cette décision logique. » Des alternatives comme le groupe La Poste sont évoquées pour les régies les plus éloignées de Vannes.

18 h 15- Tour de parole

Départ vers Sarzeau gagné après de nouveaux coups de fil UCI et à sa DGS, afin qu’elle lance, sans attendre, la réunion publique qui doit débuter à 18 h 30. Une centaine de Sarzeautins assistent à la présentation d’une opération d’aménagement du centre-ville. « C’est un projet que nous avons anticipé à travers plusieurs acquisitions foncières », souligne le maire. « L’enjeu est de moderniser et de rééquilibrer le bourg. » Un programme de 12 millions d’euros sur cinq ans.

20 h 30- Fin de tour

Pas le temps de dîner. Direction la zone artisanale de Theix, entre Sarzeau et Vannes, pour présider un conseil syndical du PNR, réservé aux points financiers. Les délibérations s’enchaînent. David Lappartient passe la ligne d’arrivée de cette journée, vers 22 h 20. Demain matin, lever 4 heures, direction l’aéroport de Nantes- Atlantique, puis Paris et enfin Bakou (Azerbaïdjan) pour les mondiaux de BMX et une rencontre officielle avec Ilham Aliyev, président d’un régime autoritaire. Grand écart assuré…

Chiffres Clés

Sa commune

Sarzeau, 7 802 habitants

Son département

Morbihan, 250 communes, 754 867  habitants

Thèmes

Sommaire du dossier

58 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous