publicité

 

Réagir
Gestion de crise 19/07/2021

Au Nord, déjà des sinistrés du changement climatique

par Sophie Helouard
L'alternance pluies - épisodes de sécheresse altère la stabilité des sols argileux de la région et occasionne d'importantes fissures des fondations. © Catnat HDF

Entre 3 000 et 4 000 maisons fissurées par les sécheresses successives : dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais (Hauts-de-France), certains propriétaires font déjà les frais du réchauffement climatique. Récit, alors que cette actualité fait écho au vote définitif par l'Assemblée nationale et le Sénat du projet de loi "Climat et résilience".

Des lézardes dans les façades, des fenêtres qui refusent de s’ouvrir, des plafonds fissurés : à Aix-Noulette, certains habitants vivent un véritable cauchemar. « Le phénomène a débuté de façon insidieuse il y a deux ans, raconte une habitante. J’avais l’impression que le sol du salon n’était pas droit. Quand j’ai voulu refaire les tapisseries, je me suis aperçue en enlevant l’ancien papier que les murs étaient fissurés. Puis, les plinthes en carrelage ont commencé à se désolidariser du mur... » Des témoignages de ce genre, il y en a pléthore dans le Nord et le Pas-de-Calais. En cause ? Le retrait-gonflement des sols argileux. « Le bâti n’aime pas les variations hygrométriques. Or, dans la région, les maisons sont construites sur des sols argileux qui se gorgent d’eau lorsqu’il pleut puis qui se rétractent en période de sécheresse, confirme Nicolas Ramalho, directeur du cabinet d’expertise ETB Nord. L’alternance dessiccation-réhydratat ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Réagissez à cet article

  1. Cet article raconte n’importe quoi. Sophie Helouard confond météo et climat, et elle a visiblement oublié de lire les travaux de Leroy-Ladurie sur le climat en France depuis l’an mille. En outre, il serait miraculeux que le petit réchauffement global de +0,7°C en 150 ans, et qui a cessé depuis 20 ans, soit responsable de ces fissures.

    • Bonjour Monsieur Bardinet. Notre journaliste Sophie Hélouard fait son travail de journaliste. A savoir, faire part à notre lectorat d’un problème local, recroiser les informations sur le sujet en donnant la parole à des sources diverses et variées (habitants, maire, parlementaires), etc. Il apparaît dès lors que beaucoup de personnes racontent n’importe quoi, à vos yeux…
      N’hésitez surtout pas à dépasser le stade de l’invective et développer votre propos si jamais vous disposiez de plus amples informations à même d’expliquer ces fissures, les colmater voire même résoudre l’imbroglio politico-administratif se posant derrière…
      Hugo Soutra, journaliste pour le Courrier des Maires.

  2. @H Soutra
    Bonjour cher monsieur
    L’article parle d’un problème local et la journaliste n’a consulté des acteurs locaux, notamment des politiciens, qui n’ont aucune compétence en science et notamment en climatologie, leur seule référence étant le GIEC, structure intergouvernementale, donc non scientifique, qui instrumentalise la science. Donc elle n’a pas fait correctement son travail. Avant d’accuser un réchauffement/changement/dérèglement climatique, qui s’évalue au niveau planétaire, votre journaliste aurait dû consulter les évolutions de la TMAG (température moyenne annuelle globale) depuis 20 ans, notamment celles mesurées par le Hadcrut, référence du GIEC. Elle aurait constaté que, depuis 20 ans, la TMAG est stable, malgré plusieurs El Nino réchauffants et une très forte inflation des émissions anthropiques de CO2, et donc il n’y a aucune raison sensée d’accuser un réchauffement climatique, car il n’existe plus. Il n’est pas acceptable que nos médias tentent de nous leurrer en imputant tout événement climatique ou météorologique à un terrible réchauffement qui ne fut que de +0,7°C en 150 ans, et qui a cessé depuis 20 ans. Les médias devraient rester objectifs et critiques, mais depuis cette hystérie climatique infondée, ils ont perdu leur éthique journalistique.

  3. @ H. Soutra
    SI vous voulez savoir comment le GIEC et les idéologues de l’écologisme nous mentent, lisez l’ouvrage de Christian Gérondeau : la religion écologiste et nous pourrons en reparler.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous