publicité

 

Réagir
Elections 10/06/2021

Comptes de campagne : ce que l’analyse des municipales laisse entrevoir pour les régionales

par Aurélien Hélias
Jean-Philippe Vachia, président de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (cnccfp) © AH

La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques a décortiqué les comptes des candidats aux municipales 2020 : si le nombre de comptes rejetés reste stable, les contentieux ont fortement augmenté et les raisons qui conduisent la CNCCFP à diminuer ou à supprimer le remboursement au candidat de ses dépenses, voire à saisir le juge des élections, ont évolué. De quoi constituer une piqûre de rappel pour les candidats aux élections départementales et régionales à venir… Décryptage.

Deux scrutins en chassent un autre… A peine le bilan des municipales réalisé, la CNCCFP devra bientôt se pencher sur les comptes de campagnes des candidats aux régionales et aux départementales. Avec « un rôle identique, l’examen de tous les scrutins, du plus petit canton au plus grands, même si les plafonds de dépenses peuvent varier de 1 à 10 », a confirmé Jean-Philippe Vachia à l'heure de présenter le 10 juin le rapport d'activité 2020 de l'autorité administrative indépendante qu'il préside. Or l’analyse par la CNCCFP des comptes de campagne des quelque 5 200 candidats aux municipales 2020 issus des 12 0000 communes de plus de 9 000 habitants laisse entrevoir les grandes tendances… et les pièges que devront éviter les aspirants-conseiller départementaux et régionaux. Sur les 5 111 listes tenues de déposer leurs comptes – 79 n’avaient pas à le faire car n’ayant pas dépassé les 1 % de suffr ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous