publicité

 

Réagir
Relance locale 19/05/2021

Jour J pour le déconfinement : les maires au chevet de leurs petits commerces

par Clémence Villedieu
Commerces du centre-ville de Nantes © Adobe

A partir de ce mercredi 19 mai, les communes intensifient leur politique de soutien en faveur des commerces, bars et restaurants pour la sortie progressive du déconfinement. Elles déploient les outils favorisant l’attractivité du centre-ville, militant pour un rattrapage estival et, à terme, une relance de l’économie locale.

Cet article fait partie du dossier:

A la reconquête des centres-villes

voir le sommaire

Le 19 mai est arrivé, les rues des centres-villes des communes françaises vont pouvoir reprendre vie peu à peu. les commerces non essentiels sont en effet autorisés à rouvrir, sous condition notamment d’un couvre-feu repoussé à 21 heures et d’une jauge fixée à 50 % de la capacité des terrasses des bars et des restaurants, pour des tablées de six convives au maximum. Or, tous les commerces ne pourront pas forcement respecter ces règles, sans aménagement ou aide particulière des communes où ils sont implantés.

S’adapter aux conditions locales

C’es le cas à Pontivy (14. 117 hab., Morbihan) : «vNous avions demandé à l’Etat d’adapter les mesures. Paris n’est pas Pontivy ! ironise Paul Le Guernic, adjoint à l’attractivité économique de la commune bretonne. A défaut, nous allons, comme en 2020, permettre aux commerçants de doubler la surface de leur terrasses ». L’enjeu est de taille pour cette commune bretonne : sur les 403 commerces que compte Pontivy,  plus de la moitié (220) est située dans le centre.

En principe, le 9 juin, le couvre-feu passera à 23h et les terrasses devraient retrouver 100 % de leur capacité. Pour les municipalités, la possibilité d’extension est actée jusqu’à la fin de la saison estivale. Beaucoup vont en profiter : « En 2019, nous comptions 41 terrasses estivales, cet été, elles seront 93, ce qui représente un bond de 1.100m2 à 2.700m2 ! » illustre Rémy Viroulaud, adjoint au commerce de Limoges (134.000 hab,  Haute-Vienne).

Redessiner l’espace public

Du 19 mai au 15 novembre, Nantes va ouvrir l’espace public pour faciliter l’extension des terrasses et permettre aux établissements qui n’ont pas de tables d’avoir une installation exceptionnelle, quitte à empiéter sur les places de stationnement.  De plus, « pour soutenir la reprise durable de l’activité » la ville va poursuivre l’exonération des droits d’occupation de l’espace public jusqu’au 31 octobre prochain.

Lire la suite sur le site de la Gazette des communes

Sommaire du dossier

31 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous