publicité

 

Réagir
Développement durable 03/05/2021

Artificialisation des sols, valorisation des déchets, rivières polluées : à chaque département ses défis

par Emilie Denètre
Artificialisation des sols en France par départements entre 2012 et 2018 © Insee

A la veille de l'adoption à l'Assemblée du projet de loi "climat et résilience", l’Insee a analysé, dans son rapport 2021 « La France et ses territoires », les disparités existant entre départements face aux défis du développement durable. Les enjeux sur le front de d’artificialisation des sols, de la valorisation des déchets, ou de l’eutrophisation des rivières (trop d’engrais absorbés) apparaissent fortement liés aux spécificités démographiques et économiques des départements. Explications.

Quels sont les défis à relever pour les territoires s’ils veulent tenir les échéances fixées par l’ONU en matière de développement durable au travers l’Agenda 2030 ? Quelles politiques publiques locales doivent être prioritairement menées pour y parvenir et où sont-elles pertinentes ? Le bilan dressé par l’Institut national de la statistique et des études économiques montre, en premier lieu, une grande disparité des situations selon les caractéristiques intrinsèques des départements : densité, attractivité, spécialisations économiques…

Artificialisation des sols et attractivité vont de pair

Ainsi, selon l’Insee, entre 2012 et 2018, plus de 40 000 ha ont été artificialisés, soit « une superficie équivalente à quatre fois celle de Paris ». Une « modification des milieux » qui se fait au détriment des territoires agricoles car « 80 % des superficies nouvellement artificialisées étaient agricoles en 2012 et près de 20 % étaient de ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous