publicité

 

Réagir
Subventions aux communes 20/05/2021

Les départements et les régions au chevet des communes… en toute partialité ?

par Hugo Soutra
tirelires © Adobe stock / Prostock-studio

La diminution drastique puis la stagnation des dotations de l’Etat a rendu les maires incollables sur les financements croisés. Mais les sommes obtenues auprès des départements et régions varient selon la taille et la localisation de la commune, la nature des opérations envisagées... voire l’étiquette partisane du maire. De plus en plus d’opposants départementaux et régionaux dénoncent une distribution « opaque » des subventions, et accusent les exécutifs, à la veille des élections, de s’adonner ainsi à une forme de clientélisme… A raison ?

Cet article fait partie du dossier:

Régionales et départementales, le double scrutin de 2021

voir le sommaire
Merci les conseils départementaux et leurs dispositifs d’aide aux communes, les conseils régionaux qui disposent également d’une telle enveloppe en plus d’être gestionnaires d’une partie des fonds européens, et les préfectures aux manettes pour leur part de la DETR et de la DSIL ! Qu’il s’agisse d’entretenir la voirie ou d’embellir le cœur du village, nombre de projets communaux ou intercommunaux ne verraient pas le jour sans le concours – financier mais parfois aussi technique – de ces précieux bailleurs de fonds. En atteste, plus d’un euro sur dix de l’investissement communal proviendrait d’une autre collectivité territoriale, selon la Caisse des Dépôts. Ces coups de pouce délivrés au nom de la « cohésion territoriale » par les départements et régions s’avèrent aussi un moyen de ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Sommaire du dossier

58 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous