publicité

 

Réagir
Mobilités rurales 14/05/2021

Le Lunévillois, un Pays qui lève avec succès le versement mobilité

par Aurélien Hélias
Démonstration à Merviller (Meurthe-et-Moselle) du système d'autopartage Lulu (été 2020) © Pays du Lunévillois

En Meurthe-et-Moselle, le pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) du pays du Lunévillois, territoire à dominante rurale, fait figure de pionnier en ayant demandé dès 2018 à l’Etat la possibilité d’être autorité organisatrice de la mobilité. Trois ans plus tard, il lève avec succès un Versement mobilité.

En Meurthe-et-Moselle, le pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) du pays du Lunévillois fait figure de pionnier. Dès 2018, il a demandé à l’Etat la possibilité d’être autorité organisatrice de la mobilité, alors que la LOM était encore en discussion. Ce territoire à dominante rurale situé au sud du Grand Nancy est composé de quatre CC. En principe, seule une CC peut décrocher la compétence, mais le Pays du Lunévillois a réussi à faire bouger les lignes de la LOM, qui a donc intégré les PETR.

Lire aussi : Zones rurales et à faible densité : les mobilités à un tournant

En 2012, ce territoire, qui est alors un syndicat mixte, est labellisé pôle d’excellence rurale. Il déploie un transport à la demande, 17 aires de covoiturage, un garage solidaire « Ecosol » géré par l’association Ines… Quatre ans plus tard, une réflexion est menée sur le schéma de coopération intercommunale : le PETR voit le jour, avec 4 CC adhérentes. Doté dès le 1er janvier 2018 de la compétence mobilité, il ose ce que nombre d’élus rechignent à faire : lever un versement mobilité auprès des entreprises du territoire. Dans un premier temps, les élus vont à la rencontre des acteurs économiques pour préparer le terrain. Après six mois de réflexions et de rencontres, le prélèvement se déroule sans heurts : « Seule une société d’aide à domicile a exprimé sa désapprobation, témoigne le président, Philippe Daniel. La plupart des entreprises nous ont dit qu’elles avaient des filiales soumises au versement transport, donc ce n’était pas une surprise pour elles. »

Les entreprises bienveillantes avec le « VM »

Une coopération est née avec les entreprises, qui ont pu exprimer leurs besoins de mobilité, notamment l’hôpital de Lunéville. Le versement mobilité (à 0,6 %) rapporte 1,5 million d’euros par an au PETR, qui a récupéré la gestion des bus urbains de Lunéville, le transport à la demande et l’application de covoiturage domicile-travail en gestation. Le prélèvement du Cersement mobilités  permet aussi d’investir : des espaces multimodaux ont été aménagés dans les trois gares du territoire.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous