publicité

 

Réagir
20/04/2021

Mobilités : « trop d’actions éparses dans les zones rurales, non reliées entre elles »

par Nathalie Da Cruz
Marie Huyghe, docteure en urbanisme et consultante en mobilité © J.P. Corbellini, MSH Centre Val de Loire

Docteure en urbanisme et consultante en mobilité, Marie Huyghe déplore le manque de coordination des zones rurales pour mailler leur territoires en solutions de mobilités. Mais également des moyens financiers et humains insuffisants à disposition des collectivités.

Comment déployer des services de mobilité efficients et accessibles dans les zones peu denses ?

Premier constat : il n’existe pas de solution miracle. Il faut aller vers un bouquet d’offres de mobilité, développer différents services, chacun ayant son domaine de pertinence : l’un pour les horaires, l’autre pour différents types de voyageurs, etc. Mais cela ne suffit pas : il importe aussi de déployer de nouvelles infrastructures (voies cyclables, espaces multimodaux...) et de diffuser l’information auprès des habitants. ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous