publicité

 

Réagir
Culture 15/04/2021

Les sénateurs dessinent une voie pour la reprise de la vie culturelle

par Aurélien Hélias
Nuit des musées 2012, Paris : des étudiants du conservatoire régional (CRR) rendent hommage à Thélonius Monk © Flickr-CC-JP.Dalbera

La mission d'information sénatoriale sur les conséquences du confinement et des restrictions d'activités a présenté le 13 avril douze préconisations pour la réouverture des lieux culturels. Après avoir auditionné des professionnels de la culture et de la santé, ils ont décliné des conditions au cas par cas.

Avancer des propositions pour la réouverture des cinémas, musées, théâtres, salles de concerts et la reprise des festivals :  la partie pouvait sembler ardue pour les sénateurs de la « Mission commune d’information chargée d’évaluer les effets des mesures prises ou envisagées en matière de confinement ou de restrictions d’activités ». Ces derniers ont livré douze préconisations le 13 avril, avant de les transmettre au gouvernement. Et force est de constater qu’ils se sont acquittés de leur tâche en moins de deux mois sans minimiser les risques sanitaires et sans répondre aux appels de ceux qui réclament dates précises et décisions immédiates.

Réouverture progressive dans tous les secteurs culturels

Bonne nouvelle, leur constat est porteur d’espoir : « Il n’existe aucun fondement scientifique à maintenir tous les lieux culturels fermés », a affirmé le sénateur (PS) de Paris Bernard Jomier, en introduisant les conclusions de la mission qu’il a présidée. « S’il faut évidemment tenir compte des contraintes sanitaires, on peut tout à fait commencer à lever les restrictions dès la fin du confinement. » Et utiliser le mois qui reste pour anticiper la réouverture des équipements.

Conscient que « les lieux culturels souffrent », son collègue Roger Karoutchi (LR, Hauts-de-Seine), corapporteur de la mission, a détaillé le plan d’action devant accompagner la réouverture progressive de l’ensemble d’entre eux.

Test PCR incontournable pour les concerts

En fil rouge des 12 préconisations, les sénateurs privilégient une appréciation au cas par cas et un strict respect du protocole sanitaire. S’ils ne sont pas favorables au passeport vaccinal, les parlementaires préconisent, en revanche, la présentation d’un test PCR négatif à chaque fois que la configuration l’exige. Les cinémas, théâtres ou musées y échapperaient grâce au respect possible des distances, mais le test serait incontournable pour les concerts. Pour rassurer le public, par exemple.

Au plus près du terrain, la réouverture d’un équipement ou la tenue d’un événement feraient l’objet d’une décision du préfet, en concertation avec les élus locaux. Il en serait de même pour la tenue d’un festival.

Lire la suite sur le site de la Gazette des communes

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous