publicité

 

Réagir
Territoires ruraux 07/04/2021

Géographie prioritaire des ruralités : tenir compte de la diversité… et offrir des compensations

par Emilie Denètre
Riquewihr, village d'Alsace © Adobe:pigprox

Pour les associations d'élus, il est temps de prendre en compte une définition plus fine de la réalité rurale afin de mieux concentrer les aides sur les communes qui en ont besoin. Primes de ruralité aux fonctionnaires, nouvelles exonérations favorables aux « ZRR », paiement d’aménités environnementale aux territoires ruraux… Les élus locaux ont avancé leurs propositions au Sénat le 7 avril lors d’une table ronde dédiée à la réforme de la géographie prioritaire de la ruralité.

La maille intercommunale utilisée comme périmètre de calcul pour les différentes aides à la ruralité serait-elle trop large ? C’est en tout cas, le sens des réflexions que portent aujourd’hui Nicolas Fricoteaux, président du département de l’Aisne, représentant de l’Association des départements de France (ADF) et Dominique Dhumeaux, maire de la Fercé-sur-Sarthe et membre de l’Association des maires ruraux de France (AMRF), auditionnés par la commission sénatoriales de l’aménagement du territoire. « Certains de nos outils, comme les Zones de Revitalisation Rurale (ZRR), basés sur la densité de population et les revenus par habitant, utilisent le périmètre intercommunal… Et c’est une vraie difficulté aujourd’hui, car certaines communes ayant pourtant des revenus importants bénéficient de ce statut … » pointe Dominique Dhumeaux.

Lire aussi :  Désormais cet article est accessible aux abonnés ayant souscrit

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous