publicité

 

Réagir
Covid-19 29/03/2021

En 2020, une hausse des décès historique qui a coupé la France en deux

par Aurélien Hélias
Evolution de la mortalité par département de 2019 à 2020 © Insee

Même les différentes canicules dont celle de 2003 n'avaient pas autant provoqué de décès que la crise du Covid-19 en 2020, observe l'Insee. Et les 56 000 décès supplémentaires par rapport à 2019 sont très inégalement répartis sur le territoire, frappant beaucoup plus lourdement l'Est de l'Hexagone, Ile-de-France comprise.

En 2020, près de 668 800 décès sont survenus toutes causes confondues, soit 55 500 de plus qu’en 2019 (+ 9,1 %). Une hausse « sans commune mesure avec celle des années passées », décrypte l’Insee qui publie une analyse fouillée de ces statistiques. Au regard des tendances de l’augmentation de la population et du vieillissement, « l’essentiel » de la hausse des décès en 2020 est sans surprise « porté par l’augmentation des taux de mortalité aux âges élevés du fait de l’épidémie de Covid-19. Cette dernière entraîne même une diminution marquée de l’espérance de vie à la naissance, d’un peu plus de 6 mois par rapport à 2019 », détaille l’Institut. Dans le détail, c’est la période de mars‑avril 2020, premier pic de l’épidémie, qui a été la plus meurtrière avec 27 300 décès supplémentaires par rapport à la même période de 2019 (+ 27 %). Si l’excédent de décès entre septembre à décembre a été moindre en proportion ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous