publicité

 

Réagir
Ouvrages d'art 24/03/2021

Le Cerema propose aux petites communes un diagnostic gratuit de l’état de leurs ponts

par Emilie Denètre
Le pont routier de la D 984 achevé en 1774. C'est un pont en arc qui enjambe la rivière l'Ain en deux travées. La plus grande travée atteint presque 30 m. Deux arches, une digue pour ralentir le flux, à Neuville-sur-Ain (Ain) © Flickr-CC-D.Jolivet

Dans le cadre du plan de relance, l’État a fléché 40 millions d’euros sur le recensement et le diagnostic des ouvrages d’art. Les plus petites communes (moins de 10 000 habitants) peuvent ainsi bénéficier pour leurs ponts d’un état des lieux délivré gratuitement par le Cerema. Date limite d’inscription : le 31 mars.

Point névralgique des réseaux routiers, les ouvrages d’art en constituent également le maillon faible. En effet, selon Pascal Terrasse, directeur de la stratégie et de la communication du Cerema, « les ponts, tout comme les murs de soutènement supportant la voirie, nécessitent un entretien régulier pour rester en bonne santé » Négliger ces opérations peut conduire à des fermetures aux conséquences fâcheuses pour les territoires en termes de desserte (transports scolaires, accès au bassin d’emploi, etc.) mais aussi à des accidents spectaculaires voire parfois mortels.

Lire aussi : Les 10 propositions du Sénat pour assurer la sécurité des ponts en France

 

Conscient que ces opérations de diagnostic – puis d’entretien – peuvent s’avérer coûteuses pour les plus petits gestionnaires routiers, comme les communes, le gouvernement a décidé de les accompagner dans le cadre de son plan de relance. 40 millions d’euros ont ainsi été fléchés sur un programme « ponts », piloté par le Cerema, l’établissement public ayant pour mission de mener un recensement et une évaluation gratuite des ouvrages d’art au sein des communes de moins de 10 000 habitants.

Encore une semaine pour candidater

28 000 communes, repérées par le Cerema comme étant « éligibles » au programme, ont d’ores et déjà reçu un mail leur permettant d’accéder à une première phase d’inscription en ligne. « Celles qui n’ont pas reçu de courriel, ou si ce dernier s’est perdu dans les spams, peuvent tout à fait se signaler directement auprès du Cerema » poursuit le directeur général. La date limite de candidature est fixée au 30 avril.

Suite au diagnostic, et si des travaux s’avéraient nécessaires, des aides supplémentaires de l’Etat pourraient être débloquées via le plan de relance.

Réagissez à cet article

  1. Bonjour,
    La propriété de ma mère se fait par un petit pont qui a toujours existé, hors depuis quelque temps, il semble se dégrader.
    Nous ne savons pas ou nous adresser pour le faire vérifier.
    Pourriez vous m’indiquer qui peut le vérifier
    Bien cordialement

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous