publicité

 

Réagir
Précarité 16/03/2021

« Nous faisons face à un appauvrissement généralisé de la population »

par Hugo Soutra
Jean-Luc Gleyze, président du conseil départemental de Gironde

Plus d’un an après le début de la crise sanitaire, le Covid-19 et ses variants continuent de circuler. Surtout, la situation économique et sociale continue à se dégrader en silence. Et le pire serait encore à venir… Face à la paupérisation de toute une partie des catégories populaires et intermédiaires, le président (PS) du conseil départemental de la Gironde, Jean-Luc Gleyze, milite inlassablement en faveur de l’expérimentation d’un revenu de base. Interview.

Jean-Luc Gleyze ne se sépare plus de son bâton de pèlerin. Il multiplie les colloques et les déplacements pour tenter de persuader ses différents homologues à la tête de conseils départementaux, maires de grandes villes ainsi que parlementaires pour expérimenter de nouveaux dispositifs renforçant le système de protection sociale à la française. En attendant des jours meilleurs, il tente de répondre tant bien que mal au sentiment de déclassement exprimé par certains précaires en Gironde, les rassurer face à des lendemains brumeux, les intégrer dans les dispositifs d'accompagnement et, dans la mesure du possible, favoriser ainsi leur réinsértion.

Quels sont les profils des ménages les plus affectés par la crise sanitaire, économique et sociale, en Gironde ? 

Jean-Luc Gleyze : Le nombre de bénéficiaires du RSA a augmenté de 12,8% en 2020. Les très pauvres le restent, les travailleurs précaires bascule ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous