publicité

 

Réagir
Lutte contre la pauvreté 11/03/2021

Face à la crise sociale, ces politiques qui imaginent des collectivités-providence

par Hugo Soutra
Hébergement, logement social, précarité © Flickr-CC-CGValdeMarne

La crise, qui a révélé les vulnérabilités et la paupérisation de toute une partie des classes populaires et moyennes. Villes, métropoles et départements ne peuvent plus se détourner du problème de la pauvreté, et ont été contraints de se réinventer. Soucieux de renforcer le modèle social français et de lutter contre les inégalités, certains élus locaux expérimentent et imaginent de nouvelles formes de solidarité. En mode projet, quitte à bousculer l’Etat.

Si « l’agilité » des communes n’est plus, et de longue date, à démontrer par rapport au reste de la technostructure, la crise a agi comme un révélateur d’ampleur. Loin de se contenter d'un rôle d'urgencier et de couvrir avec leurs collectivités les besoins de base dans une logique de pure assistance sociale, certains élus ont déjà l’avenir dans un coin de la tête. « Nous devons renforcer la mixité sociale, à l’échelle de l’agglomération, de la ville, de nos quartiers mais aussi des écoles. Il nous faut nous serrer les coudes pour nous prémunir du risque de fragmentation de la société. Les gens l’ont compris », veut croire l’adjointe aux affaires sociales d’Uckange (Moselle), Sylvia Waldung, particulièrement inquiète des retombées politiques de cette crise. « Avec la crise sanitaire, nous mettons en œuvre le bouclier social promis lors des municipales sans doute plus vite que nous ne l’aurions fait en temps normal. Sans qu’il n’y ait d ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous