publicité

 

Réagir
Santé mentale 03/03/2021

Confinements : comment Clermont-Ferrand répond à la détresse psychique au téléphone

par Clément Pouré
santé mentale, assistance téléphonique © Adobe Stock

Clermont-Ferrand a ouvert en janvier une ligne téléphonique de soutien psychologique. Le dispositif, animé par des professionnels, s’inscrit dans le maillage sanitaire territorial et aide à désengorger les services d’urgence.

Cet article fait partie du dossier:

La santé, une mission nouvelle pour les collectivités territoriales

voir le sommaire

Pourquoi

Dès le premier confinement, les associations clermontoises et le centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville font état de signaux inquiétants auprès des élus locaux. Stress, isolement social, précarité économique... La pandémie fait des ravages, notamment dans les quartiers prioritaires. En septembre émerge l’idée de créer une ligne téléphonique dédiée aux urgences psychologiques. Le processus s’accélère fin octobre. « Nous avons constaté un besoin grandissant d’échanges à partir du deuxième confinement, qui a été moins bien vécu par la population », pointe Sylviane Tardieu, adjointe au maire chargée de la santé.

Objectifs

L’élue l’assure : mettre en place un numéro gratuit un outil pour « apaiser les angoisses des habitants ». Le projet est d’abord pensé comme une réponse aux conséquences de la crise sanitaire. L’équipe municipale y voit aussi un moyen de répondre à l’engorgement du service ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Sommaire du dossier

38 articles Lire le 1er article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous