publicité

 

Réagir
Culture 25/02/2021

La réouverture des musées aux mains de la justice administrative

par Aurélien Hélias, Emilie Denètre
Exposition photo dans un musée © Adobe Stock

Saisis en référé, les tribunaux administratifs de Limoges et de Montpellier ont suspendu la réouverture respective des musées d'Issoudun et de Perpignan. Mais les maires à l'origine de ces réouvertures espèrent une autre décision sur le fond...

Le maire de Perpignan Louis Alliot (RN) avait été le premier à s’affranchir du décret gouvernemental n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 interdisant l’ouverture des musées, en rouvrant le 9 février les portes de quatre musées de la cité occitane au nom de « l’amélioration du contexte sanitaire » localement. Puis ce fut au tour du musée de l’Hospice Saint-Roch à Issoudun (Indre) de retrouver son public avec des jauges réduites. Une ouverture très commentée dans la mesure où l’élu l’ayant autorisé n’est autre que…. le premier vice-président de l’association des maires de France. André Laignel (PS) justifiait sa décision par le fait que les lieux culturels ne seraient pas des lieux de contamination majeurs.

Lire aussi : Ouverture des lieux culturels : la fronde des maires prend de l’ampleur

 

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité