publicité

 

Réagir
Urbanisme et santé 23/02/2021

Aménagements « santé-compatibles » : sur le terrain, des déclinaisons à doses homéopathiques

par David Picot
Une des pistes cyclables à Nantes © Flickr CC by European Cyclists

Du programme d’aménagement à l’immeuble, du mode de déplacement aux techniques de construction, les projets envisagés sous l’angle de la santé restent rares. Mais la prise de conscience progresse.

En France, le traitement urbanistique de la santé demeure superficiel. « Par petites touches, ici et là, à travers par exemple les écoquartiers », glisse le Suisse Marcos Weil (Urbaplan), l’un des rares urbanistes à participer à des congrès de médecine. « Par un urbanisme favorable à la santé, nous améliorons l’existant mais nous avons quand même cet héritage de 50 ans de planification qui ont séparé l’habitat des activités liées au mode de vie. Et qui, du coup, induisent des mouvements motorisés avec leur lot de pollution, de bruit, d’insécurité etc. »

Lire aussi : Charlotte Marchandise : « La santé est une ressource pour toutes les politiques, pas une contrainte »

  L’entrée en matière peut prendre la forme d’un projet d’aménagement comme ce fut le cas à Strasbourg (voir ci- ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous