publicité

 

Réagir
Economie du sport 25/01/2021

« La question du financement public du sport professionnel va se poser à nouveau »

par David Picot
Football © Adobe Stock

La crise sanitaire plonge les clubs sportifs professionnels dans les abîmes économiques. Et l'incapacité du diffuseur Mediapro à tenir ses engagements financiers n'arrange rien... Avec quels risques pour eux-mêmes comme pour le sport amateur ? Et quelles conséquences pour les collectivités ? Eléments de réponse avec Christophe Lepetit, responsable des études économiques au Centre de droit et d’économie du sport (CDES) de Limoges.

Comment évaluez-vous le risque de cessation de paiement ou de faillite, parmi les clubs professionnels ?

Christophe Lepetit : Réel. La crise sanitaire a entraîné l’interruption des championnats la saison passée, puis le huis-clos, cette année. L’économie apparaît très dégradée dans des disciplines comme le rugby, le basket-ball et le handball qui se financent vraiment sur les recettes liées aux matchs. Pour le football, à la crise sanitaire, s’est ajoutée la celle des droits télévisuels avec le départ de Mediapro et la consultation lancée pour trouver un nouveau diffuseur. Donc des recettes très fortement impactées. Et en face, des charges maintenues, notamment au niveau des salaires qui représentent environ les deux-tiers des budgets des clubs professionnels. Donc oui, il existe un risque au moins de cessation de paiement. De faillite ? Tout dépendra des soutiens dont les clubs pourront bénéficier au niveau de leurs actionnaires ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous