publicité

 

Réagir
Gilets jaunes 14/01/2021

Grand Débat national : deux ans après, où sont donc passés les cahiers de doléances ?

par Emilie Denètre
"Grand débat national", salle de La Forêt Sainte Croix © Emilie Denêtre

Le 15 janvier 2019 débutait en France, à la suite du mouvement des Gilets jaunes, un exercice de participation citoyenne inédit : le Grand Débat. Une consultation à l’échelle du pays qui avait suscité beaucoup d’engouement et permis de mobiliser des publics peu habitués à prendre la parole. Le gouvernement s’était engagé à rendre accessible l’ensemble des contributions ; promesse partiellement tenue à ce jour puisque les "cahiers citoyens" ne sont toujours pas en ligne. Ce que regrettent de nombreux maires et chercheurs qui aimeraient pouvoir consulter ces ressources exceptionnelles.

Fabrice Dalongeville est le maire d’une petite commune de 537 habitants dans l’Oise, Auger-Saint-Vincent. Il se souvient évidemment du besoin que ressentaient les gens « de dire et d’écrire ce qu’ils ressentaient et vivaient » au cours de cet hiver 2018-2019 qui faisait suite à la crise sociale et aux manifestations des gilets jaunes. « Ces cahiers de doléances ont aussi permis de dégonfler la cocotte-minute qui chauffait » narre-t-il. Même écho depuis la commune de Porquéricourt (Oise). Fabien Barège, le maire, se remémore les permanences du samedi matin où les gens venaient en mairie pour le « rencontrer » et parler. « Ce qui m’avait marqué, c’était le fait que ces personnes n’étaient pas celles qui venaient habituellement en mairie. J’ai parlé avec des familles, des couples, qui avaient du mal à boucler leurs fins de mois et qui s’inquiétaient. On sentait un grand besoin de dialogue chez elles  ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous