publicité

 

Réagir
Politiques jeunesse 11/01/2021

La jeunesse dans la tourmente, les collectivités devront vite apprendre à se coordonner

par Aurélien Hélias
jeunesse, crise © Adobe Stock

Malgré la désignation des régions comme chefs de file en 2017 et la bonne volonté de nombre de collectivités, les politiques jeunesse pâtissent encore d'une fragmentation des initiatives et d'actions menées en silos.

C'est une initiative symbole tout à la fois de l'urgence d'apporter des réponses à la crise qui touche durement les 16-25 ans, des bonnes volontés politiques locales mais aussi du manque d'inscription dans la durée des politiques jeunesse : dans le Calvados, les maires sont appelés à mettre eux-mêmes la main à la poche. « Le projet  "Elu.e.s et solidaires avec les jeunes du Calvados" a été pensé en juin, juste après le premier confinement. Nous pressentions déjà que le mois de septembre allait être compliqué pour cette tranche d'âge qui arrive sur le marché du travail », raconte Olivier Paz, maire de Merville-Franceville et initiateur de cette démarche. L'élu fait ainsi appel à la solidarité des maires pour alimenter un fonds « uniquement par des dons sur leurs deniers personnels » et apporter des compléments de financements de 200 à 300 &euro aux jeunes du département sur trois volets : numérique, mobilité, subsistance. Louable, l'initiative au ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous