publicité

 

Réagir
Politiques Jeunesses 17/01/2021

Un cataclysme social chez les jeunes urbains… annonciateur de progrès ?

par Hugo Soutra
Jeunes, politique de la ville © Adobe Stock

Des collectivités se démènent à l’aune de la crise pour limiter une paupérisation massive des jeunesses populaires. Elles réexaminent leurs politiques, dans l’urgence, pour les faire gagner en efficience. Cette prise de conscience devra être suivie d’une réorganisation des dispositifs municipaux comme intercommunaux pour espérer faire redémarrer l’ascenseur social.

En fragilisant les plus précaires, la crise sanitaire et économique a sorti les porteurs des politiques jeunesse en milieu urbain d’une forme de léthargie. Non pas que rien n’ait été fait jusque-là dans ces territoires, à la population plus jeune que le reste du pays. Mais ces promoteurs d’une approche « transversale », habitués à se casser les dents sur le fonctionnement en silos des autres services, se sont soudainement vus remporter la plupart de leurs arbitrages. Un consensus s’est fait jour, en effet, pour venir en soutien des jeunes étudiants comme de ceux hors de tout circuit d’insertion, habitants ou non d’un quartier prioritaire de la politique de la ville.

Lire aussi : « Que la jeunesse soit un vrai sujet des régionales à venir ! »

 

Aides d’urgence

Après avoir abondé les budgets des Cr ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous