publicité

 

Réagir
Politiques jeunesse 12/01/2021

Des politiques locales « pour et par les jeunes »

par Hugo Soutra
Démocratie participative

Aller vers les jeunes éloignés des institutions, peu impliqués dans les dispositifs de participation citoyenne réservés à leur tranche d’âge : c’est la stratégie adoptée par plusieurs collectivités. Objectif ? Mieux cibler les actions vers les jeunes mais aussi les amener à réfléchir aux notions de citoyenneté et de service public.

Un mal pour un bien ! En empêchant la tenue des conseils municipaux des enfants et autres conseils de jeunes, la pandémie de Covid-19 a encouragé quelques élus – nouveaux ou pas – à évaluer puis dépoussiérer ces structures d’éducation à la citoyenneté. « Ces assemblées n’ont aucun intérêt si elles restent sociologiquement fermées », tacle le maire de Florange (Moselle), Rémy Dick, 26 ans. « Nous renforcerons ces écoles de la citoyenneté, en y mettant plus de moyens et d'encadrants, mais aussi en nous rapprochant de la prévention spécialisée et de la mission locale. Les jeunes n’ayant pas déjà été sociabilisés à la chose publique par leurs parents et suivis par ces précieuses instances doivent pouvoir être cooptés et avoir la capacité de se faire entendre, eux aussi, de participer à la vie publique locale. »

Groupes miroirs

Comme Florange, Chambéry ou la région Nouvelle-Aquitaine, le département de la Haute-Garonne a complété ...

CONTENU RÉSERVÉComment accéder à ce contenu ?

NON ABONNÉ ?

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous