publicité

 

Réagir
handicap 17/11/2020

Handicap : beaucoup d’annonces ministérielles… pour plus tard

par La rédaction
Handicap, accessibilité © Flickr-CC-MyDoorSign.com

Investir sur les jeunes générations, simplifier les démarches, mieux soutenir pour améliorer la vie et transformer la société : à l'occasion du Comité interministériel du handicap qui se tenait ce 16 novembre, le gouvernement a fixé ses priorités. Sans convaincre les associations.

Prévu à l’origine le 29 octobre mais reporté du fait du reconfinement, le Comité interministériel du handicap (CIH) avait lieu ce 16 novembre à Matignon. Le gouvernement en a profité pour faire un point d’étape sur les actions menées, et annoncer les prochaines mesures.

Quatre objectifs sont poursuivis :

  • Investir sur les jeunes générations en situation de handicap ;
  • Simplifier les démarches et renforcer le pouvoir d’agir des personnes ;
  • Mieux soutenir pour améliorer la vie ;
  • Transformer la société.

Intégrer dès le plus jeune âge

Pour une meilleure prise en charge sur le long terme, il faut une prise en charge précoce du handicap. Le gouvernement veut donc améliorer le diagnostic dès le plus jeune âge. Des plateformes de coordination et d’orientation TSA-TND (trouble du spectre autistique et troubles du neurodéveloppement) pour les enfants de 7 à 12 ans voient actuellement le jour, avec pour objectif de couvrir l’ensemble du territoire national en 2022.

Il faut ensuite intégrer les enfants dans les écoles. Depuis la rentrée 2020, plus de 385 000 élèves en situation de handicap sont scolarisés dans les écoles et établissements publics et privé, se félicite le gouvernement.

Lire la suite sur le site de la Gazette des communes

Thèmes

Réagissez à cet article

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité

Abonnez-vous